Sommeil Bébé

Comment fonctionne le sommeil de bébé : les cycles et les régressions

Publié le

12/4/2021

Si tu es ici, j’imagine que le sommeil de ton bébé reste un mystère pour toi. Tu aimerais trouver une solution pour que ton petit bout fasse enfin ses nuits ?

J’ai une chose importante à te dire : ne te décourage pas ! Ce que tu vis aujourd’hui est normal et les solutions existent (si si je t’assure).

Je suis une maman comme toi, et sache qu’il est absolument NORMAL que tu aies du mal avec le sommeil de ton bébé. C’est un sujet complexe, et tu n’es pas la seule (ou le seul) à galérer ! J’ai moi-même été confrontée aux problèmes que tu rencontres.

C’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai envie de t’aider à mieux comprendre le sommeil du bébé, mais aussi te donner quelques conseils pour faciliter l’endormissement de ton petit bout.

Avant toute chose, il faut que tu saches que le sommeil des bébés est quelque chose qui est en constante évolution. Rien n’est ancré, rien n’est statique et surtout tout dépend de TON bébé. Il y a toujours des exceptions et c’est OK !

les-fausses-croyances-sur-le-sommeil-bebe

LES FAUSSES CROYANCES SUR LE SOMMEIL DU BÉBÉ

Je me rappelle très clairement mon entourage me dire qu’à partir de 3 mois un bébé dormait 12 heures par nuit et qu’il fallait rajouter des céréales dans son biberon pour qu’il ne se réveille pas !

Et ce n’est pas fini ;), ci-dessous, je parle d’autres fausses croyances, celles que j’entends le plus.

1 – Un bébé fait ses nuits à 3 mois :

Celle-ci, c’est ma préférée car c’est probablement celle que j’entends le plus souvent. Il semblerait qu’un bébé soit censé faire ses nuits complètes dès le lendemain de ses 3 mois. Certains vont même plus loin ! Je lisais un livre la semaine dernière où l’auteur affirmait que si l’adulte n’est pas intervenu dans le sommeil de son bébé lors de ses 3 premiers mois alors le bébé fera naturellement ses nuits à 3 mois.

Faire ses nuits signifie dormir cinq ou six heures de suite la nuit entre 23 h et 8 h. Environ 70 % des nourrissons « font des nuits » de cinq heures ou plus à 3 mois, 85 % le font à 6 mois, et 90 % à 10 mois. (inspq.qc.ca)

2 – En laissant pleurer ton bébé il finira par s’endormir sereinement :

En laissant pleurer ton bébé OUI il finira par s’endormir c’est certain, mais sûrement pas sereinement. Il s’endormira avec un taux de cortisol élevé et ne sera en aucun cas serein même s’il finit par ne plus pleurer les jours suivants.

3 – Un bébé avec le ventre plein n’a aucune raison de se réveiller la nuit :

Cette fausse croyance là je l’adore. Alors oui bien sûr qu’un nourrisson se réveille la nuit pour manger (et pas seulement la nuit d’ailleurs) mais on tente de nous faire croire, qu’à partir d’un certain âge, il suffit de bien remplir le ventre de son bébé pour qu’il fasse ses nuits. A l’époque, j’ai tout entendu à ce sujet : « donnes-lui une double dose de lait avant de dormir » ou encore « ajoute des céréales dans son lait le soir et tu verras qu’il ne se réveillera plus ». Et pourquoi pas lui donner une raclette pour qu’il soit bien lourd pour les 72 prochaines heures ?

4 – Un bébé qui se réveille la nuit a des troubles du sommeil :

On voit trop souvent ce terme employé à tout va « troubles du sommeil ». Oui les troubles du sommeil existent mais un bébé qui se réveille la nuit n’a pas forcément des troubles du sommeil.

Laquelle de ces fausses croyances as-tu déjà entendu ? Dis-moi !

Bon, maintenant on passe aux choses sérieuses, plus de fausses croyances. Je vais te parler du fonctionnement du sommeil des bébés.

sommeil-bebe-nourisson

LA PARTICULARITÉ DU SOMMEIL DU BÉBÉ LES 3 PREMIERS MOIS

Les trois premiers mois correspondent aussi à ton 4ème trimestre de grossesse et le mot d’ordre pour toi comme pour ton bébé est simple : DORMIR !

Il va dormir entre 20h et 15h par jour et c’est tout à fait normal. A ce stade, ton bébé a besoin de toi. Il a besoin de recréer l’environnement intra-utérin et de ce fait il a besoin de contact et de chaleur (c’est souvent une des raisons pour lesquelles tu remarqueras que certains bébés refusent d’être posés dans leurs lits au début, ils s’y sentent tellement perdu).

Il est aussi important que tu saches qu’à ce stade la notion d’habitude n’existe pas. Donc ne te dis pas que s’il s’endort au sein il ne s’endormira jamais tout seul. Ne te dis pas (comme on nous le dit siiii souvent) qu’il va prendre l’habitude des bras et ne pourra jamais être déposé si tu le portes tout le temps.

La seule chose sur laquelle je peux te conseiller de travailler si tu le souhaites, c’est d’aider ton bébé à faire la différence entre le jour et la nuit. Tu peux ainsi distinguer tes interventions de jour (assez stimulantes) de tes interventions de nuit (plus relaxantes, lumière tamisée etc).

Prends le temps d’apprendre à connaître ton bébé. Le temps passe si vite et ces 3 premiers mois sont si précieux pour vous deux. Et surtout : dormez, tous les deux !

SOMMEIL DE BÉBÉ DE 4 À 6 MOIS

Un petit rythme commence à s’installer et les besoins en sommeil de ton bébé vont diminuer pour atteindre une moyenne de 15 heures. Le jour comme le soir, ses périodes d’éveil et de sommeil sont de plus en plus prévisibles.

A ce stade, le sommeil n’est plus un automatisme comme les trois premiers mois et ton bébé commence à prendre conscience des choses, d’où la fameuse première régression du sommeil (j’en parle plus ci-dessous) qui arrive à cette période.

A partir de 4 mois, ton bébé a généralement un horaire de vie plus stable et prévisible. Il commence à faire des nuits plus longues, et son sommeil commence à être plus profond et moins agité. Les signes de fatigue sont plus faciles à décrypter. A ce stade, tu pourras commencer à intégrer une routine du coucher.

SOMMEIL DE BÉBÉ À PARTIR DE 6 MOIS

Entre 6 et 15 mois, on sera aux alentours entre 12h et 15h de sommeil par jour, et à partir de 15/18 mois, ton bébé aura une moyenne de sommeil entre 12 et 14h par jour. Le sommeil de nuit devient encore plus stable et ton bébé aura moins besoin de manger la nuit.

Certes, il peut faire ses nuits plus facilement, mais son sommeil pourra être perturbé par plusieurs facteurs externes, comme les poussées dentaires et les premières maladies (otites, rhumes, etc…). Pour aider ton petit bout, pas de secret, il faut consulter son pédiatre qui pourra lui prescrire un traitement adapté.

Comme tu peux l’imaginer, ce nombre d’heures se partage entre la nuit et les siestes. Ces heures, je te les donne vraiment à titre indicatif, pour que tu puisses te faire une idée. Mais comme pour les adultes, il y a aussi chez les bébés des petits dormeurs et des gros dormeurs et le meilleur indicateur pour savoir si ton bébé a bien dormi c’est LUI, regarde s’il est joyeux, s’il se réveille avec le sourire etc.

LES CYCLES DE SOMMEIL

Tu dois le savoir mais les bébés (comme nous adultes) ont des cycles de sommeil qui varient selon l’âge. Ces cycles que parfois on oublie, je te propose de les revoir ensemble :

De la naissance à 2 mois : les cycles de sommeil sont courts, environ 50 minutes et composés de deux stades, le sommeil agité et le sommeil calme.

En ce qui concerne les phases de sommeil agité, il occupe 50 à 60 % du temps durant lequel le bébé dort. On les reconnaît facilement grâce à certaines manifestations de bébé : grognements, succion de la langue. Tu as d’ailleurs dû remarquer que ton bébé fait beaucoup de bruit en dormant à ce stade. Tu pourras même avoir l’impression que ton bébé est réveillé.

De 2 à 6 mois, les périodes de sommeil sont un peu plus longues, le cycle reste court aux environs de 60 minutes et comporte trois stades, comme chez le grand enfant et l’adulte c’est-à-dire : un stade de sommeil lent léger, un stade de sommeil lent profond et un stade de sommeil paradoxal. Entre chaque cycle, ton bébé aura une période d’éveil.

Après 6 mois, le sommeil de ton bébé devient plus mature, les cycles peuvent encore s’allonger pouvant aller jusqu’à 70 minutes. Il commence à ressembler de plus en plus à celui de l’adulte.

Et pour résumer tout ce que l’on vient de voir, je te partage une infographie, réalisée par Ameli, qui montre bien les phases de chaque cycle de sommeil :

cycles-sommeil-infographie-ameli

Le sommeil est toutefois très différent selon les bébés, et certains bébés auront des cycles bien plus courts ou bien plus longs. Comme toujours, la seule façon pour toi de connaître la durée du cycle de ton bébé est de l’observer et de voir à quel moment son cycle se termine.

Recevoir mon conseil bébé hebdomadaire

Recevoir mon conseil bébé hebdomadaire

Reçois toutes les semaines un conseil ou un exercice à faire avec ton bébé.

Merci ! Rendez-vous dans ta boîte mail pour valider ton inscription.
Erreur !
La Box Baby yoga

La Box Baby yoga

La BÉBÉBOX couvre toutes les problématiques du bébé, de 0 à 3 ans. Ainsi, grâce à elle tu es autonome, pendant les trois premières années de ton bébé. Les questions que tu as quand il a 3 mois ne seront pas les mêmes que lorsqu’il aura 6 mois. Et dans la BÉBÉBOX , tu auras toutes les ressources pour ça !

en savoir plus

Qu’est-ce qui se passe à la fin de chaque cycle ?

Comme on l’a vu, un cycle peut durer 30, 45 ou même 60 minutes. A la fin de chaque cycle, il y a un micro-réveil (chez nous aussi vous savez quand on gigote dans le lit, qu’on se gratte le nez). C’est ce moment qui est crucial et qui fait que l’enfant embarque à nouveau pour un cycle ou au contraire se réveille pour de bon.

Pour se rendormir lors d’un micro-réveil, ton bébé devrait être capable de s’endormir seul le plus possible et en toute confiance.

Prenons un exemple, tu as endormi ton bébé au sein ou en écharpe, et tu décides de le poser délicatement dans son lit. Il y a de forte chance qu’il se réveille à la fin de son cycle en se demandant ce qu’il s’est passé et pourquoi il n’est plus dans tes bras.

Il y a aussi de forte chance qu’il ait alors besoin des mêmes conditions pour se rendormir. C’est pour cette raison qu’on nous rabâche tout le temps qu’un bébé doit s’endormir seul. Il doit donc y avoir 2 conditions réunis pour mettre toutes les chances de son côté avant que bébé se rendorme seul à la fin d’un cycle :

  • Il doit être capable de s’endormir seul
  • Il doit s’endormir à l’endroit où il se réveillera
les-regressions-sommeil-bebe

LES RÉGRESSIONS DE SOMMEIL

Une régression du sommeil est assez simple à définir. C’est lorsque tout fonctionnait très bien et que du jour au lendemain plus rien ne marchait.

Prenons un exemple : toi et ton bébé avez une petite routine bien rodée depuis plusieurs mois, elle fonctionne et ton bébé dort bien (YOU DID ITTTT ).

Et BIM du jour au lendemain, plus rien ne va, ton bébé met des heures à s’endormir, votre rituel adoré ne fonctionne plus et tu ne comptes même plus les réveils nocturnes tellement ils sont nombreux. Tu vois ça c’est le signe que ton bébé traverse une régression du sommeil (et je t’assure que ça va passer !).

Il y a deux types de régression du sommeil qu’il faut identifier :

1) celles qui sont liées à une petite maladie (un rhume, une toux etc), un vaccin ou encore à une poussée dentaire par exemple. Celles-ci vont ponctuer la vie de ton bébé.

2) celles qui vont intervenir à des périodes plus ou moins précises de la vie de bébé et qui pourront être liées par exemple à l’acquisition de la marche ou encore à l’angoisse de la séparation.

Dans tous les cas, il faudra accompagner ton bébé et répondre à ses besoins.

Je ferai un post dédié sur les régressions de sommeil, mais saches que souvent le problème ne vient pas de la régression du sommeil qui partira comme elle est venue (et là je t’entends déjà me dire « ouiiii mais quand ??? ») mais des solutions que tu vas mettre en place pour surfer sur cette vague et dont ton bébé continuera à avoir besoin même après que la vague de la régression soit passée.

COMMENT DONNER UN RYTHME DE SOMMEIL À SON BÉBÉ ?

Les rythmes de sommeil, on les met en place très progressivement à partir des premiers mois, avec le fameux rituel de sommeil (ou rituel du dodo si tu préfères). C’est primordial !

Ce rituel va permettre de sécuriser ton bébé et de changer tranquillement de mode. Il va aussi permettre d’anticiper ce qui va se passer, une fois seulement qu’il aura intégré que ce rituel est une routine qui mène au dodo.

C’est un moment très IMPORTANT, pour lequel tu dois vraiment être disponible à 100%. Je dis ça parce que l’on a toujours tendance à faire quelque chose (moi je suis la première) en étant sur son téléphone ou en regardant la télé. Dédie-toi à lui !

C’est aussi l’occasion de remplir le réservoir affectif de ton bébé. Ce réservoir peut être vidé pour différentes raisons comme une journée à la crèche, par exemple.

Pour commencer le rituel, tu n’as pas besoin de compliquer les choses. Faites quelque chose de simple que vous aimez tous les deux (bain, câlins, histoire, lait, massage…), puis tu pourras intégrer des techniques pour faciliter l’endormissement de ton bébé (je ferai un post dédié sur ce sujet).

Commence le rituel du dodo avant que le bébé montre des signes de sommeil, sinon il va s’énerver et il sera moins réceptif. Il y a des chances que ça se fasse avec un peu de pleurs et ça n’aura rien d’agréable.

La VRAI clé du succès d’un rituel réside dans sa constance, pour que ce rituel devienne sécurisant et pour que ton bébé le comprenne comme une habitude.

Si le rituel que tu viens de mettre en place ne fonctionne pas, que ton bébé ne veut pas y adhérer, il faut que tu lui laisses le temps de l’intégrer. Je te conseille d’attendre au moins deux semaines pour l’ajuster.

Il faut aussi que tu saches que ce rituel est amené à évoluer. Ce que tu vas faire aujourd’hui avec ton bébé de 3 mois, ça n’aura rien à avoir avec ce que tu vas faire quand il en aura 18. Donc laisse-lui le temps de l’intégrer et de se l’approprier, et laisse-toi une marge de manœuvre à chaque fois pour adapter ce rituel en fonction des évolutions de ton bébé. Je suis persuadée qu’il fera des miracles.


Plus d'articles sur le même sujet

Elodie, fondatrice d'Even & Moi
Salut!
Et si tu te demandes
qui je suis,

Je suis Elodie, maman du MERVEILLEUX Even, et fervente croyante qu’il y a TOUJOURS une solution pour apaiser et accompagner bébé au quotidien.

C’est avec ce mantra en tête que j’ai décidé de me former à tout un tas de techniques car je me suis vite rendue compte qu’en tant que maman il était nécessaire et même primordial d’être armée pour accompagner nos petits bouts au quotidien.

Je suis donc aujourd’hui professeure de Baby Yoga (en crèche et à distance), réflexologue bébé, coach en sommeil certifiée et formée au massage bébé indien Shantala.

un peu plus sur moi
Ton bébé ne fait toujours pas ses nuits malgré tous tes efforts ?

Reçois ta vidéo gratuite avec 5 TECHNIQUES pour accompagner ton bébé vers un sommeil serein !

Parfait ! Ta vidéo arrivera dans ta boîte mail ;)
Il y a eu une erreur !